Saxophone & Electronique | Concert & Ateliers


affiche 15octSi vous souhaitez participer au cycle d’ateliers de composition sur la thématique « saxophone & électronique » en compagnie d’Amaury & Jérôme, c’est l’occasion de prendre contact avec nous autour d’un verre.
Nous discuterons de vos envies dans le cadre de ces ateliers. Que vous soyez artiste dans une autre discipline, musicien aguerri ou débutant, ces ateliers ont pour but l’émulation, la découverte et le soutien lors du processus de création.
Les premières séances commenceront en novembre et finiront au printemps par la création en concerts des résultats des ateliers.

Amaury Geens s’intéresse à la musique dès ses 4 ans. Il poursuit sa passion au sein des conservatoires Royal de Mons (Arts2) et Départemental de Saint-Quentin (Fr). Actuellement, il se spécialise au conservatoire de Gand dans un post master en musique contemporaine dirigé par Ictus et Spectra.
Il s’implique beaucoup dans la création d’œuvres contemporaines, depuis 2014, il est le saxophoniste de l’ensemble LAPS. Il s’investit également dans le répertoire baroque et original pour saxophone. En 2016, il a eu l’occasion de se produire en soliste avec l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie.
Depuis septembre 2017, il enseigne le saxophone à l’académie de musique de Woluwe-Saint-Pierre. Actuellement, il développe une extension du saxophone avec des pédales de guitare électrique et prépare plusieurs projets pour 2018.

Programme :

Terry Riley (1935) : Un des fondateurs de la musique répétitive et compositeur majeur de la musique classique aux Etats-Unis. Outre ses études aux Etats-Unis, il étudia également le chant classique indien en Inde. Durant les années 60, il voyage en Europe et absorbe de nouvelles influences musicales. Entre autres, en jouant du piano avec Daevid Allen (Soft Machine). C’est à cette époque qu’il commence les All-Night Concerts où il improvise du soir au matin avec un vieil harmonium et un saxophone couplé à un enregistreur magnétique modifié permettant de repasser en boucle, avec un retard, le son immédiatement enregistré ; à ces concerts les auditeurs apportent sacs de couchage, hamacs et toute leur famille.

Dorian Reeds (1966) : Monument historique de l’époque psychédélique qui apparaît sur le premier disque de Terry Riley en 1966. Elle est issue des premières expériences menées dès 1963 sur la mise en boucle de bandes magnétiques exploitant l’effet de décalage, expériences à propos desquelles le compositeur parle d’un « accumulateur de décalage ». La partition a été reconstruite par Ulrich Krieger.

Geoffrey François (1978) : A étudié la composition avec Claude Ledoux (CR de Mons), Thierry Blondeau (Musicalta) et Francis Courtot. Il est titulaire d’un master en musicologie (mémoire sur le Théâtre musical d’Aperghis) et d’un prix d’écritures musicales au CNR de Lille où il fut élève de Vincent Paulet. Attentif à la perception, sa musique propose la découverte d’un élan de vie par l’écoute. Elle se caractérise par une approche sociale et un travail formel basés sur le geste sonore, notion qui l’amène hors des esthétiques définies à concevoir des dispositifs spécifiques pour chaque projet. Son expérience de régisseur l’amène à une attention particulière aux arts scéniques. Il collabore régulièrement avec les poètes Ludovic Degroote et Charles Pennequin. Depuis 2013, il est sound manager de l’ensemble Laps.

Couleurs bout à bout (2009) : Dans mon travail, j’aime à magnifier l’écoute et l’énergie. Couleurs bout à bout (titre tiré d’un recueil du poète Ludovic Degroote) va une fois de plus dans ce sens. C’est une pièce satellite du cycle Ciels (dix pièces pour saxophone & électronique) en cours d’écriture.

Hugues Claessens (1977) : N’est “pas un amateur de biographie”. Mais s’il faut jalonner son parcours en musique : Il a d’abord travaillé dans l’acoustique et le support technique. Puis il a étudié la composition avec Claude Ledoux et les écritures classiques avec J-P Deleuze au Conservatoire Royal de Mons. Pour le moment, il travail dans l’enseignement musical jusqu’à ce qu’une prochaine étape musicale l’appelle…

Rituel (2011) : Cette pièce met en scène une sorte de rituel shamanique imaginaire, au cours duquel l’initié atteindrait un état de conscience altéré afin de devenir l’intermédiaire entre l’Homme et le monde des esprits. L’interprète est accompagné d’une bande-son construite entièrement à partir d’un unique sample de saxophone, répété et transformé de façon continue par des procédés de delay, filtrage, distortion, granulation et feedback numérique.

Jérôme Monet (1981) : Diplômé en philosophie, communication et musicologie, il profite de ce cursus pour étudier la musique en parallèle et au travers de ses mémoires ; période où il intègre l’ADEM. Il s’est formé à la composition lors de séminaires non-institutionnels. La joie que lui apporte l’étude de la musique se développe dans un intérêt pour la transmission qui se manifeste entre autres par sa volonté d’ouvrir le dialogue avec le public lors des concerts… Il développe des activités d’improvisation libre et est vidéaste sous le nom de Le Cave.

Etude pour looper (2017) : Issue d’une bande sonore réalisée pour les ouvertures de concerts du groupe Quiet. Le thème se développe ici à partir des possibilités d’une pédale de boucle (looper). La partition propose des moments d’improvisation de plus en plus libre… Il s’agira de la première interprétation en public de la pièce.

Ademisme 7 (2014) : Composé pour et en collaboration avec la hautboïste Claire Meynet-Cordonnier. La pièce repose sur des spécificités du hautbois (intensité, timbre…). Le fil rouge tourne autour du contraste et du clair(e)-obscur(e).


 

Share Button

Cécile Broché joue Jérôme Monet

Ces deux musiciens se sont rencontrés lors de sessions d’improvisations. Pour ce projet, Cécile Broché interprète des compositions de Jérôme Monet adaptées pour violon électrique. C’est aussi l’occasion pour eux de dialoguer avec le public sur le programme, les spécificités du violon électrique et l’improvisation.

Share Button

Trio du Second Souffle

afficheokL’expression « second souffle » évoque un nouvel enthousiasme, une nouvelle vie… La tâche du Trio à cordes du Second Souffle est d’insuffler une nouvelle vie aux compositions écrites par Jérôme Monet de 2006 à 2011 dans le cadre de L’ADEM (Adem étant le souffle en néerlandais).
Ce retour aux sources a commencé en 2016 avec la violoniste électrique Cécile Broché, pour qui il a adapté les Ademismes 5 & 7 ainsi que sa Crapuleuse Douceur.
Ce projet permet au compositeur de boucler la boucle de ses dix premières années de composition… rouvrant ainsi le vaste champ des possibles musicaux qu’il lui reste à explorer jusqu’à son dernier soupir…

Violon : Amèle Metlini
Alto : Lise Daulmerie
Violoncelle : Jérémie Ninove

Programme :
Ademismes 1, 2, 3 & 4 (2006-2011)
Etudes Anecdotiques 1, 2, 3, 4 & 5 (2008-2011)
Crapuleuse Douceur (2015)
Introduction to the Grammar of Night (2009)

“Répétition des petits chocs d’une longue sensation ainsi décomposée. Répétition de toute sorte à peine reconnaissable. Répétition à n’en pas finir, dont on n’a pas besoin et qui ébranle la tête. Répétition de métronome enragé. Répétition augmentant encore l’accentuation déjà existante.” – Henri Michaux, L’infini turbulent.

Portes : 18h30 / Concert : 19h30
Entrée : 10€ (gratuit pour les moins de 16 ans)
Adresse : 31 rue Général Michel, Namur
Grande variété de bières à la carte !
Lien facebook

Amèle Metlini – Violon
Amèle débute le violon à 7 ans au conservatoire d’Angers. Après son prix de conservatoire, elle intègre l’École Supérieure de Musique en Bourgogne où elle se forme auprès d’Anne Mercier et Marie Béreau.
En 2013, elle rejoint l’Orchestre Français des Jeunes pour 2 années consécutives. Cette expérience lui permettra de jouer dans de salles prestigieuses sous la baguette de chefs expérimentés. Passionné par le quatuor à cordes elle forme avec des amis le quatuor Verhaeren qui bénéficie des conseils et du soutien du quatuor Manfred.
Elle est depuis l’automne 2016 en master à l’IMEP dans la classe de Marc Danel et s’intéresse à l’improvisation, au jazz et aux musiques traditionnelles.

Lise Daulmerie – Alto
Lise débute le violon en 1996 avec Jacqueline Jospin à l’Académie de Péruwelz où elle suit les cours de solfège, d’harmonie, d’écriture, de piano et de musique de chambre avec, entre autres, Camille Seghers & Guillaume Grignard.
Lauréate du Concours Edouard Deru en 2003, elle entre à l’IMEP en 2005 pour un master spécialisé en violon sous la direction de J.-F. Chamberlan qu’elle obtient en 2010. Elle y étudie également la musique baroque auprès d’Aline Hopchet. Depuis 2009, elle se perfectionne auprès de Liviu Prunaru et participe aux Master Class de J.-P. Wallez, Albrechts Breuninger, Emile Lavronov, Gilles Millet… Elle obtient en 2012 son master spécialisé d’alto avec Grande Distinction auprès de Ning Shi.
Elle a participé aux créations contemporaines du compositeur Geoffrey François et a joué pour différents orchestres : Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, Orchestre royal Philharmonique de Liège, Opéra Royale de Wallonie…
Elle est actuellement professeur de violon, alto et ensemble instrumental en Académie. Elle donne aussi cours à des malvoyants ou aveugles pour qui elle a créé sa méthode de violon et a aménagé son enseignement afin de donner accès au violon et à l’alto aux personnes atteintes de fibromyalgie.

Jérémie Ninove – Violoncelle
Jérémie débute le violoncelle à 5 ans à l’Académie de Musique de Braine-l’Alleud. Il approfondit sa passion au Conservatoire Royal de Mons, au Koninklijk Conservatorium Den Haag, au Koninklijk Conservatorium Antwerpen et lors de stages et séminaires. Il aura eu pour professeurs David Cohen, Michel Strauss, Justus Grimm, Marc Coppey, Didier Poskin, Roland Pidoux, Harro Ruijsenaars…
Il est musicien de réserve au Vlaamse Opera de Gand depuis 2010 et à dePhilharmonie à Anvers depuis 2013. Il joue en outre régulièrement avec des ensembles comme Sturm und Klang, le Brussels Chamber Orchestra…
De plus en plus investi dans la musique d’aujourd’hui, il fait partie de l’ensemble de musique contemporaine Laps et se produit en solo, en développant une étroite collaboration avec des compositeurs de sa génération et en explorant l’improvisation libre.
Il s’est produit entre autres pour Ars Musica, Société Philharmonique de Namur, NAMusiq’, Nuit musicale de Seneffe, Eté musical de Florenville, Festival Musiq’3…
Intéressé par la pédagogie, il enseigne l’éducation artistique et le violoncelle.

Jérôme Monet – Composition
Jérôme commence la musique à 14 ans en autodidacte par la guitare et le rock. Diplômé en philosophie, communication et musicologie, il profite de ce cursus pour étudier la musique (jazz, musique électronique et contemporaine) en parallèle ainsi qu’au travers de ses mémoires.
En 2005, il intègre l’ADEM comme participant et en devient organisateur en 2010. Il se forme à la composition lors de séminaires assurés par Peter Swinnen, Geoffrey François, Jean-Luc Fafchamps, Gilles Gobert & Stefan Prins.
La joie que lui apporte l’étude de la musique se développe dans un vif intérêt pour la transmission et l’enseignement. Outre les cours de l’ADEM, il enseigne la guitare et s’efforce d’ouvrir le dialogue avec le public lors de ses concerts…
En tant que guitariste, il a joué au sein de diverses formations (Quiet…) et développe des activités collectives d’improvisation libre. Il est également vidéaste sous le nom de Le Cave.

Share Button

Résidence Jérôme Monet @ Abattoirs de Bomel (06/27 mars)


https://jeromemonet.bandcamp.com/

Bio :
Né en 1981, Jérôme Monet commence la musique en autodidacte par la guitare et le rock pour s’ouvrir peu à peu au jazz et à la musique électronique. Diplômé de l’UCL en philosophie, communication et musicologie, il met ces études à profit pour étudier la musique en parallèle ainsi qu’au travers de ses mémoires.
En 2005, il intègre l’ADEM. D’abord comme participant puis comme organisateur et formateur des participants en compagnie des instrumentistes invités.
Son intérêt pour la musique s’accompagne d’un intérêt pour la transmission et l’enseignement de la musique. Outre les cours de l’ADEM, il enseigne la guitare en privé ou pour des asbl.
En tant que guitariste, il a joué au sein de diverses formations dont le groupe Quiet et développe des activités collectives d’improvisation libre. Il est également vidéaste sous le nom de Le Cave ; nom devenant, lors de collaborations, Le Collectif Audio Visuel Expérimental.

Il s’est formé à la composition lors de séminaires/ateliers assurés par : Peter Swinnen, Geoffrey François, Jean-Luc Fafchamps, Gilles Gobert & Stefan Prins.
Ses compositions ont été jouées par : Cécile Broché, Jérémie Ninove, Claire Meynet-Cordonnier, Dejana Sekulic, Jean-François Durdu, Eve Jacobs, Hugues Kesteman, Diego Delporte, Delphine Dewald, Frédéric Wanlin, Aurore Schatteman, Elisabeth de Merode, Jérémie Siska…

Share Button

Cécile Broché joue Jérôme Monet

Automne : Bruxelles & Louvain-la-Neuve

Vendredi 17 juin à 18h00 pour Musiques à Tous Les Etages chez « Ophée » (Rue des Brasseurs 15) à Namur (gratuit)

Samedi 28 mai à 15h au Pointculture de Liège (gratuit)

Jeudi 26 mai à Namur (péniche)

Samedi 20 février à 15h au Pointculture de Namur (gratuit)

+ d’autres dates en cours de confirmation

Ces deux musiciens namurois se sont rencontrés lors de sessions d’improvisations musicales. Pour ce concert-dialogue, Cécile Broché interprétera des compositions de Jérôme Monet adaptées pour violon électrique. Ce sera aussi l’occasion pour eux de présenter lors de discussions avec le public du programme, des spécificités du violon électrique et de l’improvisation.

Programme :
Crapuleuse Douceur (2015) : https://www.youtube.com/watch?v=7JdtbPpsjuo
Ademisme 7 (2014) : https://www.youtube.com/watch?v=6WmNjbpEU9g
Ademisme 5 (2012) : https://www.youtube.com/watch?v=Vuz6xw7otjE
Improvisation libre

Cécile Broché
Premier Prix de violon et de Musique de Chambre, diplômée en composition et électronique, Cécile Broché a étudié l’improvisation dans la classe de Garrett List au Conservatoire de Liège, puis avec les américains Barre Philips et Malcolm Goldstein. Elle suivra des cours de jazz de Didier Lockwood.
Comme improvisatrice, elle travaille à NewYork avec le Karl Berger’s improvisers orchestra, le guitariste Kenny Wessel (Ornette Coleman), Lou Grassi’s quartet et en solo.
A Namur, elle s’occupe de la classe d’improvisation du Conservatoire. Dans le prolongement de cette classe d’impro libre, elle organise des sessions d’impro libres, le temps d’un concert pour des improvisateurs de tous horizons.

Jérôme Monet
Né en 1981, il commence la musique en autodidacte par la guitare et le rock vers 14 ans pour s’ouvrir peu à peu au jazz. Diplômé de l’UCL en philosophie, communication et musicologie, il met ces études à profit pour étudier la musique en parallèle ainsi qu’au travers de ses mémoires.
C’est en 2005, qu’il intègre l’ADEM. D’abord comme participant jusqu’à ce que les « anciens lui transmettent les clefs » et qu’il en devienne organisateur pour finalement y assurer la formation des participants en compagnie des instrumentistes invités. Il se forme à la composition au sein de divers séminaires auprès de : Peter Swinnen, Geoffrey François, Jean-Luc Fafchamps, Gilles Gobert & Stefan Prins.
Son intérêt pour la musique s’accompagne d’un intérêt pour la transmission et l’enseignement de la musique. Outre les cours de l’ADEM, il enseigne la guitare en privé ou pour des asbl.
En tant que guitariste, il a joué au sein de diverses formations dont le groupe Quiet et développe des activités collectives d’improvisation libre. Il est également vidéaste sous le nom de Le CAVE.

http://cecilebroche.com/index.php/en/
https://www.youtube.com/user/LaTVdeLeCAVE/videos
https://jeromemonet.bandcamp.com/

https://www.facebook.com/atelierdecrituremusicale/

 

Share Button

Crapuleuse douceur

Share Button

Pointculture « Artiste au travail »

Dans le cadre de la thématique Artiste au travail du Pointculture, l’ADEM présente son concert-dialogue avec le violoncelliste Jérémie Ninove membre actif du nouvel ensemble de musique contemporaine Laps, les résultats d’atelier des participants réunis pour ce cycle autour du violoncelle.

Le public pourra découvrir les pièces une première fois dans cet ordre :

- « Evasion » de Harold Kinet pour violoncelle et bande électronique
- « Je suis un ours » de Ced The Bear, pour violoncelle et magnétophone
- « Crapuleuse Douceur » de Jérôme Monet pour violoncelle amplifié

Elles seront ensuite présentées et discutées avec le public avant d’être rejouées dans l’ordre inverse. Permettant ainsi une nouvelle écoute avec des clefs d’écoutes issues des discussions avec les compositeurs et le violoncelliste.

Ce concert-dialogue aura lieu :

- Samedi 16 mai à 15h @ Pointculture de Namur.
Ce sera également l’occasion pour le photographe Jean-François Flamey de parler de son travail en exposition « coeur du métier » visible du 17 avril au 25 mai.
- Mercredi 20 mai à 18h00 @ Pointculture LLN
- Samedi 13 juin à 15h00 @ Pointculture Liège
- Vendredi 19 juin @ Namur (+ autres pièces) (TBC)
- Automne @ Pointculture Bruxelles & @ Namur (+ autres pièces et surprises)

Entrées gratuites

Page facebook de l’événement

http://ladem.be/

 

ADEM Recto

 

Share Button

Vidéo : Concert Dialogue « Hautbois & Indétermination » @ Point Culture Liège

Share Button

Ademisme 4

Montage de 5 versions de « Ademisme 4″ composé par Jérôme Monet et créé par Dejana Sekulic, Eve Jacobs et Jean-François Durdu le 29 octobre 2011 à la Médiathèque de Namur dans le cadre du cycle « Trio à cordes & Morphologie » de l’ADEM.

Share Button